Des rues bordées d'arbres majestueux, d'étroites ruelles où les enfants se rassemblent pour jouer, des immeubles de briques à l'ancienne avec leur escalier en colimaçon... Bienvenue dans Limoilou! Très prisé des jeunes familles et entrepreneurs, ce quartier chaleureux et original vit en ce moment une grande effervescence. Il a même son propre slogan : #Limoilove!

 

Le quartier Limoilou

Comment s’y rendre

Par beau temps, on se rend aisément dans Limoilou à pied à partir du quartier Saint-Roch grâce au pont Dorchester, qui enjambe la rivière. On peut aussi emprunter la piste cyclable, car Limoilou est un quartier de vélo! Sinon, les parcours d’autobus Métrobus 801, 3 et 28 desservent régulièrement le quartier à partir de la Haute-Ville ou de la Basse-Ville.

À propos du quartier Limoilou

Avec ses rues et avenues perpendiculaires, l’organisation du quartier est calquée sur New York. En « montant » la 3e Avenue, entre les 2e et 16e Rues, on croise une foule de petits commerces qui donnent envie de s’arrêter : épicerie fine, boulangeries, cafés, boutiques d’artisanat, galeries d’art, salon de thé, glacier…

La scène gastronomique de Limoilou est en pleine ébullition. Nombreux sont les jeunes chefs qui choisissent de venir s’établir sur la 3e Avenue pour ouvrir leur restaurant. Les soirs d’été, les terrasses grouillent de monde, chacun saluant son voisin dans un joyeux brouhaha typique de l’esprit du quartier. Les pubs et microbrasseries permettent d’étirer la soirée jusque tard dans la nuit.

Les dimanches d’été, au Marché public de Limoilou, on garnit son cabas de délicieuses trouvailles, qu’on pourra aller déguster au parc Cartier-Brébeuf, là même où Jacques Cartier a établi son hivernage il y a plus de 450 ans. On peut aussi dépenser les calories le long de la rivière Saint-Charles dans le cadre enchanteur de la piste cyclable.

Au détour de la 2e Avenue se dresse une curiosité architecturale et culturelle : une ancienne église transformée en école de cirque! On voit d’ailleurs son pignon jaune serin poindre de loin.

Un peu d’histoire

L’histoire du quartier commence en même temps que celle de Québec! En effet, c’est sur les berges de la rivière que Jacques Cartier établit son campement d’hiver en 1535. De ce moment jusqu’au début du 20e siècle, le quartier est à vocation agricole. Il connaît ensuite un véritable boum industriel, attirant les résidents par milliers.