Vous êtes dans : Réunions

Menu

Inspirations congrès et réunions

Organiser un congrès hors du commun

Crédit : SCCQ

Monique Bernier ne refuse jamais un défi, peu importe sa complexité. Professeure au Centre Eau Terre Environnement de l’INRS et membre du Cercle des ambassadeurs de Québec, Mme Bernier se spécialise dans le développement d’applications de télédétection pour le suivi et la cartographie des ressources aquifères comme la neige, la glace de rivière, les milieux humides, l’humidité du sol et le sol gelé en utilisant la technologie d’imagerie par capteurs satellitaires SAR. À travers ses recherches, elle travaille activement à améliorer la protection, la conservation et le développement des ressources naturelles

Organiser un congrès hors du commun

C’est entre autres grâce à ses connaissances enviables et à son attitude déterminée que Québec a pu devenir la ville hôte, en 2014, du prestigieux Symposium international sur la géoscience et la télédétection (IGARSS) et du 35e Symposium canadien sur la télédétection.

Choisir Québec

L’événement a accueilli près de 2000 participants en provenance d’une soixantaine de pays. Il s’agissait de la troisième visite du symposium au Canada, mais pour la première fois en 34 ans d’histoire, l’événement se tenait à Québec et était présidé par un professeur de l’INRS. 

Commandité par la Société de géoscience et de télédétection (IEEE-GRSS) et par la Société canadienne de télédétection (CRSS-SCT), le symposium avait pour objectif de discuter des avancées scientifiques et des récentes applications en matière de télédétection, et d’aborder des questions critiques portant sur les ressources énergétiques. 

« C’était fantastique de voir des représentants des secteurs privé et public travailler ensemble et se soutenir mutuellement »

Le début de la planification

« Remporter la soumission et mettre sur pied un événement de si grande envergure ont été des défis majeurs, explique Mme Bernier. Il nous a fallu quatre années de préparation, quatre années de dur labeur, mais aussi de travail extrêmement satisfaisant. »

Tout a commencé en 2009 lorsque Mme Bernier a été appelée à diriger la candidature de Québec pour accueillir le symposium. « Mon premier objectif, dit-elle, a été de monter une équipe du tonnerre. Comme professeure et chercheure, je disposais du bon bagage technique, mais j’avais besoin de m’entourer d’experts en organisation d’événements, en logistique, en marketing et en financement. »

Mme Bernier s’est alors tournée vers le Cercle des ambassadeurs de Québec, le Centre des congrès de Québec et la Ville de Québec – et tous ont rapidement plongé dans le projet pour l’aider à préparer le dossier.

Créer une solide équipe

Organiser un congrès hors du commun

Le comité organisateur du symposium était composé d’une douzaine de personnes, chacune possédant une expertise unique. « C’était fantastique de voir des représentants des secteurs privé et public travailler ensemble et se soutenir mutuellement », précise Mme Bernier. Ainsi, rien n’a été laissé au hasard.

En 2010, les décideurs ont choisi Québec pour tenir le symposium. « Nous les avons convaincus grâce à une présentation percutante, dit Mme Bernier en souriant. Nous avions tout prévu. Notre présentation a été impeccable et nos suggestions de sujets pour le symposium s’arrimaient parfaitement aux plus grandes préoccupations du domaine. Nous avons aussi misé sur le charme unique et sur la culture de Québec.

Un événement primé

Organiser un congrès hors du commun | Crédit :  P.-Michel Bouchard, président-directeur général, Société du Centre des congrès de Québec, Monique Bernier, professeure, INRS, André Roy, directeur, Office du tourisme de Québec. Crédit photo : Gilles Fréchette
Crédit : P.-Michel Bouchard, président-directeur général, Société du Centre des congrès de Québec, Monique Bernier, professeure, INRS, André Roy, directeur, Office du tourisme de Québec. Crédit photo : Gilles Fréchette

Le symposium s’est parfaitement bien déroulé et a généré plus de 4,3 M$ pour l’économie locale grâce aux efforts continus des organisateurs, des conférenciers et du personnel de logistique. « Nous n’aurions jamais pu obtenir un si grand succès ni une telle satisfaction de la part des participants sans le soutien de tous », souligne Mme Bernier.

Ce succès fut d’ailleurs reconnu plus tard en janvier 2015 alors que le symposium a reçu le titre d’événement de l’année 2014 au cours d’une soirée hommage tenue au Cercle des ambassadeurs de Québec. « Ce fut un moment déterminant et de très grande fierté pour moi et pour l’équipe entière, ajoute Mme Bernier. Ce fut aussi la preuve que lorsque les gens travaillent main dans la main, ils peuvent réaliser de très grandes choses. » 

Partager cette page

Cercle  des ambassadeurs de Québec À propos de Cercle des ambassadeurs de Québec

Le Cercle des ambassadeurs de Québec accompagne les leaders de la région dans leurs démarches pour amener leur association ou organisation nord-américaine ou internationale à tenir son congrès à Québec.

Rechercher un article

Suivez-nous

Inscrivez-vous à l’infolettre

Pour tout savoir sur le monde des congrès et réunions de Québec.