Vous êtes dans : Visiteurs

Menu

Le meilleur de Québec

Une grande fresque pour de grands Québécois

Jérôme Ouellet Rédigé par : Jérôme Ouellet

Crédit : Jeff Frenette Photography

En arpentant le secteur de la Place-Royale dans le Vieux-Québec, on ne peut manquer l’immense murale en trompe l’œil peinte sur le flanc de la maison Soumande. En plus d’intégrer des éléments caractéristiques de la vieille ville, la Fresque des Québécois, inaugurée en 1999, rend hommage à des illustres personnages de notre histoire. Qui sont-ils et qu’ont-ils accompli?

Explorer le continent et fonder les premiers établissements

Une grande fresque pour de grands Québécois

Vous aurez reconnu le portrait de Jacques Cartier (1) (1491-1557) et de Samuel de Champlain (2) (vers 1580-1635). Les deux ont exploré et cartographié le nord-est du continent. Ils ont également jeté les bases de colonies : Champlain à Québec et Cartier, moins chanceux, à Cap-Rouge. Notons aussi la présence de Louis Jolliet (3) (1645-vers 1700), natif de Québec et explorateur du fleuve Mississippi.

Administrer et organiser le territoire

Une grande fresque pour de grands Québécois

La fresque représente deux personnes qui se sont consacrés au développement et à la protection de la Nouvelle-France. L’intendant Jean Talon (4) (1626-1694) s’est particulièrement efforcé à intensifier le peuplement de la jeune colonie et à diversifier son économie; son contemporain, le gouverneur Louis de Buade (5), comte de Frontenac (1622-1698), a favorisé l’expansion de la Nouvelle-France et a organisé la défense de Québec. Aux XIXe et XXe siècles, Louis-Joseph Papineau (6) (1786-1871) et Thaïs Lacoste-Frémont (7) (1886-1963) ont proposé des idées réformatrices : le premier a mené une lutte pour accroître l’autonomie des institutions politiques, qui a conduit aux rébellions de 1837-1838, et la seconde a milité pour les droits politiques et juridiques des femmes au Québec.

Servir la collectivité

Une grande fresque pour de grands Québécois
Une grande fresque pour de grands Québécois

La présence de François de Laval (8) (1623-1708), premier évêque de Québec, et de Marie Guyart (9) (1599-1672), cofondatrice des Ursulines de Québec, rappelle leur œuvre éducative en Nouvelle-France, l’un au Séminaire de Québec et l’autre auprès des filles de la colonie. Aux côtés de Marie Guyart sur la fresque se trouve Catherine de Longpré (9) (1632-1668), qui poursuivit la mission hospitalière entreprise par les Augustines à Québec. Marie Fitzbach (10) (1805-1886) et Marcelle Mallet (11) (1805-1871), respectivement fondatrice des Sœurs du Bon-Pasteur et des Sœurs de la Charité de Québec, se sont dévouées à secourir les démunis et les marginaux de la société. Enfin, Alphonse Desjardins (12)(1854-1920), a mis sur pied une coopérative d’épargne et de crédit qui porte aujourd’hui son nom.

Construire l’identité

Une grande fresque pour de grands Québécois

François-Xavier Garneau (13) (1809-1866), est considéré comme notre premier historien national pour la publication de son Histoire du Canada. Félix Leclerc (14) (1914-1988) a été acclamé dans le monde francophone pour ses chansons d’un nouveau genre et sa plume. Enfin, on remarque la figure de lord Dufferin (15), qui, par sa campagne de sauvegarde et de mise en valeur des fortifications, a contribué à donner au Vieux-Québec son cachet distinctif.

Une grande fresque pour de grands Québécois

La Fresque des Québécois reconnait l’apport de ces géants de notre histoire, mais ne prétend pas représenter tous les hommes et femmes dont la mémoire doit être honorée. Plusieurs autres œuvres similaires, disséminées dans la région de Québec, proposent des thèmes et des personnages variés. Je vous invite à les découvrir!

Fresque des Québécois
29 rue Notre Dame G1K 4E9 (au pied de la côte de la Montagne)

Partager cette page

Jérôme Ouellet À propos de Jérôme Ouellet

Jérôme Ouellet est historien et archiviste de formation. Ayant notamment travaillé auprès de l’Assemblée nationale et du ministère de la Culture et des Communications du Québec, il s’intéresse particulièrement à l’histoire du patrimoine et de l’urbanisme de la capitale. Il anime depuis 2014 un blogue de vues anciennes qui retrace cette histoire.

Prochaine lecture 30 raisons pourquoi passer le week-end de la fête du Travail à Québec

S'abonner à l'infolettre

Abonnez-vous pour connaître nos nouveautés, activités, concours et promotions!