La région de Québec est ceinturée de magnifiques forêts, de milieux naturels diversifiés et de parcs nationaux à profusion. Vous aurez peut-être la chance d’y observer la faune en milieu naturel! En plus des espèces animales présentées ci-dessous, il est commun de rencontrer marmottes, écureuils roux, porcs-épics, ratons laveurs, lièvres et cerfs de Virginie en randonnée. 

L'orignal

Observation orignal  | Crédit :  Alex Prunier
Crédit : Alex Prunier

Le plus grand cervidé de la planète, aussi appelé Élan d'Amérique, peut peser jusqu’à 600 kg. Les bois des mâles commencent à pousser au milieu de l’été et atteignent leur pleine envergure au début de septembre juste à temps pour le rut. Malgré sa taille et son imposant panache à l’automne, l’animal se déplace silencieusement en forêt.

Où peut-on observer les orignaux? : Chaque automne, la Forêt Montmorency organise des safaris d’observation de l’orignal accompagné d’un guide naturaliste.

La baleine

Baleine  | Crédit :  Catherine Dubé
Crédit : Catherine Dubé

L’embouchure du fjord du Saguenay et l'estuaire du Saint-Laurent sont particulièrement riches en plancton animal et cette concentration attire 13 espèces de baleines dont le rorqual bleu, le plus gros animal de la planète. Le béluga du Saint-Laurent est le seul cétacé à habiter le fleuve à l’année. Cette population fragile est en voie de disparition.

Où peut-on observer les baleines? : À partir de Québec, il est possible de faire une excursion d’un jour en autocar avec les Tours du Vieux-Québec. Si vous possédez une voiture, il est aussi possible de se rendre à Baie-Sainte-Catherine/Tadoussac pour une croisière en bateau ou en zodiac avec Croisières AML.

L'ours noir

Ours noir | Crédit :  SEPAQ, Steve Deschênes
Crédit : SEPAQ, Steve Deschênes

Animal trapu et massif, l’ours noir est timide et discret. C’est un animal omnivore qui vit généralement en solitaire et qui hiberne durant les périodes froides. Il peut toutefois se réveiller par temps doux en hiver. 

Où peut-on observer les ours noirs? : La Station touristique Duchesnay ainsi que la Réserve faunique des Laurentides et la Pourvoirie du Lac Moreau offrent la possibilité de voir des ours noirs de façon encadrée pendant tout l’été.

La Grande Oie des neiges

Grande oie des neiges | Crédit :  Environnement et changement climatique Canada
Crédit : Environnement et changement climatique Canada

La Grande Oie des neiges habite la toundra de l’Extrême-Arctique l’été et elle hiverne aux États-Unis, le long de côte de l’Atlantique. Sa migration, spectaculaire de plus de 4 000 km, suit un corridor qui traverse le Québec.

Où peut-on observer la Grande Oie des neiges? Au printemps et en automne, ces oiseaux migrateurs font une halte à la Réserve nationale de faune du Cap-Tourmente. Pour l’occasion, des guides naturalistes sont présents avec des télescopes pour répondre aux questions des visiteurs. Il est aussi possible d’y observer plusieurs autres espèces d’oiseaux.

Le castor

castor | Crédit :  SEPAQ, Steve Deschênes
Crédit : SEPAQ, Steve Deschênes

Plus gros rongeur de l’Amérique du Nord, le castor est un nageur habile et un ingénieur hors pair. Il construit sa hutte sur les cours d’eau et entretient un véritable réseau aquatique composé de digues et de chenaux. Il n’hiberne pas, mais prolonge ses périodes de repos durant l’hiver.

Où peut-on observer les castors? : De mai à octobre, le Parc national de la Jacques-Cartier propose des activités de découverte du castor. On dit que des familles de castors sont omniprésentes le long du sentier le Scotora.

L'ornithologie

Balbuzard pecheur | Crédit :  Jean-Pierre Desroches
Crédit : Jean-Pierre Desroches

La région de Québec constitue un endroit privilégié pour pratiquer l’ornithologie. Plusieurs espèces peuvent y être observées à l’année dont la mésange, le grand pic et le geai bleu. Vous pourriez même faire des rencontres impressionnantes avec le grand-duc d’Amérique ou le harfang des neiges qui hivernent dans notre région en hiver. D’autres espèces ne nichent dans la région que durant l'été comme le colibri à gorge rubis, le grand héron, le merle d’Amérique, le cardinal à poitrine rose et la paruline tigrée.

Où peut-on observer les oiseaux? Évidemment, les oiseaux peuvent être observés dans presque tous les parcs urbains ou en périphérie, mais le site les Marais du Nord est un lieu de prédilection pour les amateurs d’ornithologie avec plus de 160 espèces répertoriées.

Le saviez-vous?

L’aube et le crépuscule sont des moments privilégiés pour faire des rencontres inespérées avec la faune.

Le saviez-vous?

En cas de rencontre avec un ours noir, restez calme et soyez vigilant. Ne courez surtout pas. Donnez-lui de l'espace, puis quittez les lieux ou faites un grand détour.

Le saviez-vous?

Les panneaux de signalisation annonçant des passages d’orignaux indiquent un risque élevé de collision. Adaptez votre conduite et ralentissez dans les zones concernées.

Observation de la faune