Vous êtes dans : Réunions

Menu

Inspirations congrès et réunions

Les tendances de l’heure en événements sur les plateformes de jeu et réseaux sociaux

Les médias débordent d’articles sur le succès phénoménal de Pokémon Go et l’évolution des plateformes Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat en vue de dominer les réseaux sociaux. Pris dans le tourbillon du quotidien, les professionnels en matière d’événements peinent souvent à dégager ce qui a une réelle valeur de la masse de nouveautés à la mode.

Stories, Live Stories ou Moments?

Les tendances de l’heure en événements sur les plateformes de jeu et réseaux sociaux

La semaine a vu passer d’intéressantes annonces de Twitter (fonctionnalité Moments ouverte à tous) et d’Instagram (lancement de Stories) et de plus en plus d’articles sur les moyens pour les planificateurs d’événements d’interagir avec les participants par Snapchat, toutes de nouvelles façons de développer un thème autour d’un congrès ou d’un salon commercial.

Grâce aux trois plateformes, Twitter, Instagram et Snapchat, il est possible de publier des images, des vidéos ou des instantanés offrant un point de vue privilégié sur la mise en place d’un événement, ainsi que des aguiches et des moments forts. Les participants, eux, ont le loisir de décrire tout leur séjour. Et les commanditaires disposent d’autres outils pour renforcer encore la notoriété de leur marque en l’associant à l’événement.

Le hic, c’est de choisir la plateforme qui convient selon le cas. Voici un topo rapide pour aider les professionnels des événements à trouver celle qui sera la plus utile la prochaine fois.

Il est essentiel de prendre le temps de bien explorer les différentes plateformes et de s’attarder à la façon dont ses semblables les utilisent pendant leurs propres événements.

Instagram Stories et Snapchat Live Stories, c’est du pareil au même. L’une comme l’autre mettent en ligne des vidéos de 10 secondes qui s’effacent après 24 heures. Tout organisateur d’événement y verra une occasion de créer une expérience temporaire mais stimulante et efficace.

La raison est simple : l’anxiété de ratage, ou la crainte de rater quelque chose d’important. La publicité est plus que jamais omniprésente, et les participants y sont de plus en plus insensibles, alors Stories et Live Stories font naître un sentiment d’urgence qui pousse les gens à visionner du contenu auquel ils se sont abonnés pour éviter de manquer quoi que ce soit.

Quelle est la différence, alors? La plupart des experts s’entendent pour dire que ces deux plateformes sont très semblables, mais Fast Company souligne certaines nuances du côté des paramètres et du mode d’utilisation. Surtout, c’est leur raison d’être qui les distingue. « Snapchat est axée sur la création de contenu, et Instagram, sur sa consommation. » En gros, trouver quelque chose en particulier sur Snapchat est un peu ardu, au contraire d’Instagram, qui a été conçue dans ce but précis.

En ce qui concerne Twitter et sa fonctionnalité Moments, le distinctif tient à leur aspect… comment dire? Décontracté. Rien ne disparaît après un certain temps. Vous pouvez regarder un gazouillis, une photo ou une vidéo et y revenir quand bon vous semble en remontant le fil d’actualité.

Attention : pour l’instant, Twitter limite Moments à un groupe étendu d’entreprises, de marques et de gens d’influence. Mais les experts s’attendent à voir très vite Moments ouverte à tous.

Le principal avantage de Twitter Moments, c’est son immense banque d’utilisateurs. Par ailleurs, si on est né avant la génération Y, il y a de bonnes chances qu’on se fie à Twitter pour rester au fait des actualités à la seconde près.

En résumé, pour créer un thème autour d’un événement à venir, il est essentiel de prendre le temps de bien explorer les différentes plateformes et de s’attarder à la façon dont ses semblables les utilisent pendant leurs propres événements. Surtout, on doit se rappeler que les médias sociaux sont souvent sans merci. Mieux vaut alors se familiariser avec les pratiques éprouvées au lieu de perdre de son lustre en commettant l’irréparable. De plus, il est important de tracer avec précision le profil type des participants pour savoir de quelle manière se conduire et quelle plateforme est la plus appropriée à l’événement concerné.

Pikachu. Sur la liste d’invités ou pas?

Les tendances de l’heure en événements sur les plateformes de jeu et réseaux sociaux

N’ayons pas peur des mots, la plupart d’entre nous en ont probablement plus qu’assez d’entendre parler de Pokémon Go et de ses fanatiques. Mais les professionnels des événements gagneront à se pencher sur la popularité exponentielle du jeu. Un mot à retenir : engagement. Pokémon Go attire plus d’utilisateurs quotidiens que Twitter et enregistre un taux d’engagement supérieur à celui de Facebook.

Il va sans dire qu’aucun planificateur d’événement ne souhaite voir ses délégués obsédés par l’idée d’attraper un Pokémon très puissant ou de battre ceux de son voisin. L’une des meilleures façons d’utiliser le jeu au profit d’un événement est d’une simplicité désarmante : inciter les congressistes à découvrir la ville hôte quand les activités de la journée sont terminées.

Il faut considérer Pokémon Go comme une source de techniques d’engagement qui s’adaptent avantageusement à l’application ou au site Web créé à l’occasion d’un congrès ou d’un salon.

L’une des meilleures façons d’utiliser Pokémon Go pour un événement est d’une simplicité désarmante : inciter les congressistes à découvrir la ville hôte quand les activités de la journée sont terminées.

Par exemple, on suscitera un engouement pour l’événement longtemps avant son ouverture, puis on tâchera de transformer cet engouement en engagement. Imaginons qu’on invite les participants confirmés ou en réflexion à utiliser l’application en leur faisant miroiter la possibilité de gagner des prix virtuels ou réels. Il s’agit en quelque sorte d’exploiter les principes du jeu, comme la promesse d’une récompense pour chaque utilisateur recruté. Comme Pokémon Go, l’app ou le site Web doivent être amusants pour que les gens sentent l’envie d’en parler autour d’eux.

Pendant l’événement, on peut s’inspirer des Pokéstops, un endroit où se trouvent plusieurs Pokémon, pour attirer les participants dans un coin particulier de la salle et mettre en valeur un commanditaire, un fournisseur ou un certain aspect du programme. Aucun monstre coloré requis. Ceux-ci ne sont qu’un pastiche ludique d’une notification poussée. Autres options : lancer des notifications, des messages ou quelque autre avis à partir de l’app ou du site Web pour orienter et stimuler individuellement chaque participant.

Qu’il s’agisse de développer un thème au moyen des médias sociaux ou d’exploiter les attraits du jeu au profit d’un événement, l’objectif premier est de rassembler les gens autour d’intérêts et de sujets communs. C’est ainsi qu’on suscitera le mieux l’engagement des participants.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Prochaine lecture Ville de Québec : une économie forte comme nulle part ailleurs au Canada

Inscrivez-vous à l’infolettre

Pour tout savoir sur le monde des congrès et réunions de Québec.