Vous êtes dans : Réunions

Menu

Inspirations congrès et réunions

À table avec Mark Flanagan – Chef cuisinier principal de la reine

Crédit : Marc-Antoine Jean

« Ça a été toute une semaine de bouffe », a plaisanté Mark Flanagan, chef cuisinier principal de Sa Majesté la reine Elizabeth II, lorsque nous lui avons demandé de nous résumer sa première visite dans la ville de Québec.

À table avec Mark Flanagan – Chef cuisinier principal de la reine

N’ajustez pas la grosseur des caractères à votre écran, car vous avez bien lu! Le chef de Sa Majesté la reine Elizabeth II était bel et bien en visite à Québec. À la fin de janvier 2016, il était à Québec pour participer à la campagne de financement Rebâtir l’espoir de la YWCA. Avec à ses côtés, Gérard Michel, chef du Centre des congrès de Québec, il a créé et cuisiné un banquet-bénéfice royal pour 200 convives qui s’est tenu au Centre des congrès.

Le Club des Chefs des Chefs

Chef Mark Flanagan - Visite Québec Centre des congrès de Québec | Crédit :  Marc-Antoine Jean
Crédit : Marc-Antoine Jean

M. Flanagan est un des quelque 25 chefs du monde à être membre du Club des Chefs des Chefs dont tous sont « chefs cuisiniers » de « chefs de gouvernement ». La mission de cette société gastronomique unique est de promouvoir les principales traditions culinaires et de protéger la cuisine d’origine de chaque pays. M. Flanagan a joué un rôle important dans le Club en l’incitant à participer à des activités caritatives. « Je m’implique dans le Club des Chefs des Chefs depuis plusieurs années et je crois que c’est une bonne idée de l’utiliser afin de soutenir des communautés locales. En ce sens, la YWCA est une organisation phénoménale, et c’est un plaisir pour moi de faire quelque chose pour elle. »

La YWCA

Avant la tenue du banquet, M. Flanagan a rencontré quatre femmes que la YWCA a récemment aidées. Il leur a donné un cours dans les cuisines du Centre des congrès de Québec. « C’est fantastique de voir la différence que cette organisation a apportée dans la vie de ces personnes », explique M. Flanagan.

Les quatre femmes ont aussi assisté les chefs dans la préparation du repas festif qui se déroulait au Centre des congrès de Québec. Pendant la soirée intitulée Perles et Gants Blancs, les chefs Mark Flanagan et Gérard Michel ont concocté un repas quatre services impressionnant et très recherché. Les habitués à ce genre d’événements ont par la suite qualifié le dîner de « tout simplement remarquable ». « Nous souhaitions vraiment unir les mets que nous apprêtons chez nous, pour la famille royale, aux produits canadiens », précise M. Flanagan.

Au menu

Chef Mark Flanagan - Visite Québec Centre des congrès de Québec | Crédit :  SCCQ
Crédit : SCCQ

L’entrée? « Un cocktail de homard froid, l’entrée préférée de la Reine Mère, souligne M. Flanagan. C’était une belle façon de commencer le repas, qui représentait très bien les deux pays. » Le plat suivant a été un consommé au petit gibier.

« Au Québec, il y a abondance de petits gibiers. Ce choix illustre très bien la façon dont la reine reçoit ses invités à sa propriété, car plusieurs plats sont cuisinés à partir de ce qui y vit. » Comme le savent les personnes qui suivent la famille royale, Sa Majesté la reine Elizabeth II participe souvent aux activités de chasse au petit gibier avec ses chiens. Le plat principal a été un filet de chevreuil garni de skirlie, une farce écossaise traditionnelle aux flocons d’avoine.

« Ce mets fait plus que faire honneur au Château Balmoral de la reine en Écosse où elle sert du cerf rouge à ses invités en été, il met aussi en valeur les cerfs sauvages du Québec », ajoute M. Flanagan. Pour la pièce de résistance (le dessert, bien sûr!), chef Flanagan et chef Gérard ont créé un parfait à la mousse de chocolat blanc et à la rhubarbe – un mets typique du Royaume-Uni, qui utilise un ingrédient saisonnier très populaire.

À la découverte de la gastronomie de Québec

Même si l’activité de la campagne de financement de la YWCA était le but de sa visite, M. Flanagan a quand même pris le temps de faire un tour rapide de la ville de Québec afin de découvrir les sites régionaux de même que les spécialités culinaires. « C’était ma première présence à Québec et j’ai eu un séjour incroyable. On a vraiment fait des tas de choses », se souvient M. Flanagan. Même si c’était en plein hiver et juste avant le Carnaval de Québec, « la météo a été très douce avec moi; elle se maintenait autour de moins 2°C. Nous avons vraiment été chanceux! »

L’horaire de M. Flanagan était très chargé : une tournée historique du Vieux-Québec avec le guide David Mendel; une visite à l’Assemblée nationale et une autre à l’Hôtel de glace. M. Flanagan et son épouse ont même fait de la pêche sur glace. « J’ai tout de même été un peu décontenancé de voir que ma femme avait plus de talent que moi pour la pêche », dit M. Flanagan avec humour.

Où manger à Québec

Oui, oui, nous savons que vous êtes tous curieux de savoir où ce chef très prestigieux, et aussi très humble, s’est nourri pendant son séjour à Québec. Son épouse et lui, accompagnés de délégués de la ville, ont mangé au Bello Ristorante, au Parlementaire de l’Assemblée nationale de Québec, au Légende, au Charbon Steakhouse, au Nina Pizzeria et aux Anciens combattants.

« Tout ce que nous avons mangé était délicieux. Je n’avais jamais mangé de doré avant, et pêché en plein hiver en plus. C’est incroyable », dit M. Flanagan. Et, oui, il a goûté à la tourtière, célèbre pâté à la viande du Québec, à quelques versions de la poutine et a été reçu à un lunch privé à l’Assemblée nationale. Selon ses dires, tous les plats étaient « des spécialités très bien exécutées ».

Souvenir culinaire

Qu’est-ce que M. Flanagan a trouvé d’unique dans l’art culinaire de Québec? « Québec a une identité très présente dans sa nourriture. J’ai remarqué que les chefs sont fiers d’associer leur culture aux plats qu’ils servent. Tous étaient très accueillants et prêts à nous montrer leur savoir-faire et leur engagement à servir des produits du terroir », souligne M. Flanagan.

« Les produits du Québec sont de très grande qualité. Les chefs aiment les fusionner et jouer avec eux en créant des juxtapositions entre les traditions culturelles de la ville et des techniques culinaires ultramodernes. » M. Flanagan espère revenir à Québec bientôt.

« Il me reste encore tant de choses à découvrir : l’île d’Orléans, le Carnaval de Québec et plusieurs entreprises agricoles locales. Vous savez, une bonne partie du plaisir de voyager est de découvrir la cuisine locale et de renouer avec les professionnels qui sont au point de départ de la chaîne alimentaire, » ajoute-t-il.  Le souvenir qu’il conserve de Québec? « Je suis très jaloux de votre environnement – les différents reliefs, les changements de saison et de météo, et la beauté de vos paysages. Vous êtes vraiment choyés par la variété! »

Partager cette page

Prochaine lecture Les 5 meilleurs lieux d’événement hors site à Québec

Inscrivez-vous à l’infolettre

Pour tout savoir sur le monde des congrès et réunions de Québec.